novembre 2009

Novembre 2009 : Happy birthday Mr. Fletcher !

  Happy birthday Mr. Fletcher !

5 mn à perdre et un petit post découvert sur un forum, sujet qui ne m'intéresse aucunement, a priori : la correspondante d'un condamné à mort demande de lui envoyer une carte d'anniversaire, histoire de marquer le coup. Pourquoi pas ? Ça ne coûte rien, si ça peut faire plaisir. Le jour J est prévu le 24 novembre !

J'apprécie l'investissement de cette personne pour adoucir la vie de quelqu'un du bout du monde. Je ne connais pas l'histoire de ce condamné. Je ne connais rien non plus au système judiciaire américain. Je n'ai pas d'avis précis sur la peine de mort. Ce n'est pas mon cheval de bataille. Il faut croire que je suis dans un jour de bonté. Ça m'arrive de temps en temps... de plus en plus souvent. Ça, c'est sûrement l'âge de la sagesse qui approche ! Rigolant

12 novembre 2009 : Tout ça, c'est bien gentil, mais il faut encore trouver une carte. Qu'est-ce qu'on peut envoyer à un inconnu ? Surtout dans ces conditions... J'ai envoyé ce que j'ai trouvé. J'ai évité tout ce qui était en français, les gâteaux, les cadeaux... Conclusion : des chiots qui jouent du piano ! On fait ce qu'on peut...

Et que dire ? Je ne peux que lui souhaiter que cette journée soit aussi bonne que possible... Dommage, les stickers sont interdits. J'en ai des beaux avec des smileys brillants à souhait. Il faudra faire sans. Pas grave, j'ai trouvé la parade : je les dessine. Ça mettra des couleurs.

Oh ! Je viens de réaliser : je lui ai dit que cette carte était mon cadeau et qu'il devait faire un sourire ! Et bien croyez moi ou non, c'est toujours d'actualité ! On s'envoie même un sourire tous les matins ! Oui je sais, parfois, on est un peu bizarres. Mais ça fait du bien de sourire dès le matin. Par contre, il ne peut que l'imaginer, pas question que je fasse une photo de ce sourire au pied du lit ! Criant

Voilà, c'est parti ! Rigolant

Réponse reçue 2 semaines plus tard, avec une petite photo du «Champ» ! Entre nous, il n'a jamais été prévu d'entretenir une grande correspondance. Mon mari n'a pas trop l'air convaincu. Je me demande pourquoi... Sourire J'aime bien écrire mais bon, de là à copiner avec un détenu... Et puis, je n'ai pas beaucoup de temps à lui consacrer. Disons que je pourrais lui envoyer deux courriers par mois, essentiellement de jolis photos, il paraît que ça plait beaucoup ce genre de choses...

Sauf que... Aujourd'hui, je ne comprends plus trop pourquoi, mais à l'époque, je me souviens avoir dit, à propos des quelques lignes qu'il m'avait écrites : «J'ai l'impression d'avoir reçu un cœur entre mes mains». Je ne sais pas pourquoi parce qu'en fait, il n'a rien dit de spécial. Mais c'est néanmoins l'impression que j'ai eue. C'est idiot puisqu'il n'a fait que me remercier et m'a dit que je pouvais continuer à lui écrire si j'en avais envie. C'est tout.

Et j'avais déjà une petite idée derrière la tête : j'avais vu un site où on récoltait des cartes postales pour les envoyer aux détenus isolés. Donc voilà, un petit mot par ci, un petit mot par là. Je trouvais ça sympa. Il faut savoir partager. Donc, non. Pas de réelle correspondance en vue. Seulement des petits sourires ci et là... Rigolant

Bon, d'accord. Je me suis complètement plantée. Ça arrive à tout le monde, non ? Embarrassé

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site